Comment accélérer l’obtention d’un crédit à la consommation ?

Comment accélérer l’obtention d’un crédit à la consommation ?

4 juin 2019 Non Par Maureen

Le crédit à la consommation est l’une des options de crédit les plus larges qui existent. Il est possible d’y souscrire pour réaliser toutes sortes d’achat, d’investissement, ou même de travaux de construction. Néanmoins, il est souvent souscrit par des particuliers pressés de débloquer les fonds et qui se demandent alors comment accélérer l’obtention de leur crédit à la consommation.

Se tourner vers les offres et les outils les plus rapides

Pour accélérer l’obtention d’un crédit et le déblocage des fonds, il faut commencer par se tourner vers des solutions de crédit connues pour leur rapidité et leur efficacité. Ainsi, commencer par utiliser un comparateur performant est une première étape importante qui permettra de choisir en quelques minutes le crédit le plus adapté et avec les meilleurs taux.

Ensuite, il faut également prendre la peine de sélectionner les solutions de crédit et les organismes les plus rapides. Pour cela, se tourner vers une solution de crédit sans justificatif est généralement une excellente solution pour accélérer le processus. Comme vous n’aurez aucun document à rassembler et que l’organisme n’aura pas à les étudier, les fonds seront débloqués plus rapidement.

Les délais minimums à connaître

Malgré tous vos efforts pour accélérer l’obtention des fonds nécessaires à votre projet, il y a certains délais qui sont imposés par la loi et qui ne dépendent ni de vous ni de la bonne volonté de l’organisme de crédit. Un délai de réflexion de sept jours minimums est imposé par la loi Scrivener sur les crédits à la consommation. Ce délai est de 15 jours pour les crédits immobiliers.

En revanche, ce délai n’est que de 24 h sur un mini-crédit de 200 € maximum. Certains choisissent alors de faire plusieurs mini-crédits pour financer un projet un peu plus cher. Cependant, cela peut entraîner des frais importants. Dans le même genre, le financement par des organismes de crédit rattachés directement au commerçant est également une solution plus coûteuse, mais immédiate.

Un délai qui ne concerne que le versement

Si le délai imposé par la loi Scrivener peut paraître gênant, il est là pour protéger le consommateur et lui donner l’occasion de se rétracter s’il change d’avis ou trouve une meilleure offre. Cependant, ce délai ne concerne que le versement de la somme demandé et pas la réponse de principe et la réponse définitive de l’organisme prêteur.

Ainsi, les demandes de crédit effectuées en ligne obtiennent souvent une réponse dans les 24 à 72 h, quand ce n’est pas une réponse de principe immédiat. Or, dans bien des cas, présenter cette réponse de principe suffit à faire avancer un projet en justifiant de l’arrivée future des fonds nécessaires pour le financer. Une semaine d’attente ne pose alors aucun problème.