Des obligations pour le financement de projets par les assureurs-vie ?

Des obligations pour le financement de projets par les assureurs-vie ?

2 février 2018 0 Par Gilles Dutoit

Les compagnies d’assurance vie japonaises se tournent vers le marché du financement de projets afin d’obtenir des rendements plus élevés.

Pourquoi cette décision ?

Cette décision intervient alors que la politique monétaire japonaise ultra-doublement assouplie “Abenomics” après que le Premier ministre Shinzo Abe – a entraîné une pénurie de rendements disponibles pour les investisseurs institutionnels japonais, qui investissent traditionnellement dans des obligations d’État et des titres de créance de grande qualité.

Les rendements sur le marché des obligations d’État japonais sont actuellement inférieurs à 1 %, avec des durées longues pouvant aller jusqu’à 20 ans.

L’an dernier, les géants de l’assurance vie Nippon Life et Dai-ichi Life se sont aventurés dans le financement de projets par l’achat de prêts de financement de projets secondaires aux États-Unis, en Afrique, en Australie, en Allemagne, en Allemagne et au Qatar.

Nippon Life a mis en place une équipe de 12 personnes, basée au Japon, dédiée au financement de projets nationaux et internationaux. La société, qui gère 550 milliards de dollars d’actifs, prévoit d’investir 1,5 billion de yens (13,77 milliards de dollars) dans le financement de projets onshore et offshore au cours des quatre prochaines années, y compris dans des modèles de transaction tels que les rachats à effet de levier et les financements hybrides.