La leucémie aiguë, l’essentiel à savoir

La leucémie aiguë, l’essentiel à savoir

7 novembre 2018 0 Par Coralie Mumès

La leucémie est un cancer des globules blancs. Elle est dite aiguë lorsqu’elle progresse rapidement et agressivement, nécessitant un traitement immédiat.

La leucémie aiguë est classée selon le type de globules blancs affectés. Les deux principaux types de globules blancs sont :

  • les lymphocytes : principalement destinés à combattre les infections virales ;
  • les cellules myéloïdes qui remplissent un certain nombre de fonctions telles que la lutte contre les infections bactériennes, la défense de l’organisme contre les parasites et la prévention de la propagation des lésions tissulaires .

Cet article porte essentiellement sur la leucémie myéloïde aiguë (LMA).

Les symptômes de la LMA

Les symptômes de la LMA se développent généralement en quelques semaines, pour davantage s’aggraver. Ils comprennent :

  • une peau pâle,
  • de l’épuisement,
  • un essoufflement,
  • des infections fréquentes,
  • des saignements inhabituels et fréquents (des gencives ou du ne.

Dans les cas plus avancés, la LMA peut vous rendre extrêmement vulnérable à des infections potentiellement mortelles ou à des hémorragies internes graves.

Quand consulter un médecin ?

Vous devriez consulter un médecin si vous ou votre enfant présentez des symptômes possibles de LMA. Bien qu’il soit très peu probable que cette dernière en soit la cause, ces symptômes devraient être examinés.

Si votre médecin généraliste pense que vous souffrez de leucémie, il effectuera des tests sanguins afin de vérifier la production de cellules sanguines par votre organisme.

Quelles sont les causes de la LAM ?

La LMA trouve son origine dans la libération par la moelle osseuse de cellules blastiques, en d’autres termes des globules blancs immatures.

Les cellules blastiques n’ont pas les propriétés anti-infectieuses des globules blancs matures. Leur surproduction peut entraîner une diminution du nombre de globules rouges (qui transportent l’oxygène dans le sang) et de plaquettes (cellules qui aident le sang à coaguler).

On ne sait pas exactement pourquoi cette libération précoce se produit. Par contre, certains facteurs peuvent augmenter le risque de LMA :

  • une chimiothérapie ou radiothérapie antérieure,
  • l’exposition à des niveaux très élevés de rayonnement,
  • l’exposition au benzène – un produit chimique utilisé dans la fabrication que l’on retrouve également dans la fumée de cigarette
  • le fait de souffrir d’un trouble sanguin ou d’un trouble génétique sous-jacent.

Les personnes concernées

La LMA est un type de cancer plutôt rare, environ 2 600 personnes étant diagnostiquées chaque année.

Le risque de développer la LMA augmente avec l’âge. Elle est plus fréquente chez les personnes de plus de 65 ans.

Comment la LAM est-elle traitée ?

La chimiothérapie est le principal traitement de la LMA. Elle est utilisée pour tuer le maximum de cellules leucémiques et pour réduire le risque de réapparition de la maladie (rechute).

Dans certains cas, une chimiothérapie et une radiothérapie intensives peuvent être nécessaires, en combinaison avec une greffe de moelle osseuse.